La célèbre journaliste, Claire Chazal a fait couler beaucoup d’encres ces derniers temps. A en croire les dernières rumeurs, l’ex de Patrick Poivre d’Arvor a failli être nommée au poste de ministre de la culture, sous l’ère d’Emmanuel Macron. « C’était une rumeur sans fondement mais cela aurait pu m’intéresser », a indiqué l’ex journaliste populaire du JT de TF1 durant un entretien accordé au journal Le Figaro.

Pourtant, en 2018, la ravissante blonde, était au centre d’une rumeur identique et avait fait des confidences pour le moins surprenantes. « Là je le dis, c’est archi faux, je le précise. On en a déjà parlé avec Marc-Olivier, ce que dit Le Canard Enchaîné est archi faux. Marc-Olivier n’a jamais parlé de moi à l’Elysée et moi-même d’ailleurs, je pourrais faire passer un message à l’Elysée si je le voulais. Je ne l’ai pas fait, je n’étais pas candidate. », avait-elle révélé.

Avant de poursuivre : « 18 mois, c’est très court, qu’il faut être très courageux pour y aller alors que c’est une période critique un peu pour les artistes. Je n’aurais pas dit non mais (…) je trouve que la politique est rude, il faut accepter de prendre des coups. Ça ne se refuse pas, mais je n’étais pas candidate ».

Par ailleurs, nos confrères de France Dimanche ont publié un dossier sur Claire Chazal et font des confidences stupéfiantes à son égard. En effet, celle qui a toujours eu un lien étroit avec le chef de l’Etat, a brisé le silence sur cette relation. Tout comme le président de la république et son épouse, Brigitte Macron, Claire Chazal a été en couple avec un homme beaucoup plus jeune qu’elle.

» C’est un couple singulier et moderne qui, pour le connaître un peu, me paraît sincère, fusionnel. Ils s’aiment, se soutiennent depuis longtemps et je crois qu’il leur a fallu du courage pour braver des tabous sociaux dans une ville de province « , a indiqué l’heureuse maman d’un jeune homme.

En effet, Claire Chazal a été en couple avec Arnaud Lemaire, qui était de 19 ans son cadet. « Je ne m’en suis pas souciée. Nous étions un peu précurseurs nous aussi. Et rétrospectivement, je me dis que c’est assez salutaire pour une société que de briser ces conformismes là … », a-t-elle révélé.