Adie Timmermans entretient depuis quatre ans une relation particulière avec un chimpanzé du Zoo d’Anvers, en Belgique.Adie Timmermans a décrit dans les médias belges la relation qu’elle partage avec Chita, un chimpanzé mâle locataire du Zoo d’Anvers. « Cette bête m’aime et je l’aime », affirme-t-elle.

Et depuis quatre ans, elle se rend avec son mari chaque semaine dans le parc où elle n’hésite pas à s’arrêter devant l’enclos des primates. C’est là qu’elle peut passer du temps avec Chita, le chimpanzé mâle qu’elle affectionne tant. Il a « 38 ans », indique Adie Timmermans avant de déclarer: « J’ai une relation très particulière avec ce singe ». Ce qui n’est pas faux car lorsque le primate aperçoit la femme, il cours à sa rencontre.

A travers la vitre qui sépare les animaux des humains, ils se font des signes puis s’embrassent. Une familiarité inhabituelle qui a interpellé les responsables du zoo et les a pousser à prendre une décision radicale « dans l’intérêt de l’animal ». Ces derniers refusent désormais à Adie Timmermans tout contact avec le chimpanzé mâle. D’après Sarah Lafaut, la conservatrice du zoo, Chita est mise à l’écart par les autres singes.

« Quand Chita est constamment entouré de visiteurs, les autres animaux l’ignorent et ne le considèrent pas comme faisant partie du groupe « , affirme la conservatrice qui explique ensuite que quand un animal est excessivement centré sur les êtres humains, il perd le respect de ses compères.

Une décison que Adie Timmermans a du mal à comprendre. « Je ne fais rien de mal », déplore-t-elle en pleure. Surtout que d’autres visiteurs du zoo se plaisent aussi à s’arrêter devant l’enclos des primates pour voir Chita. Même si la raison évoquée est le bien-être de l’animal, cette séparation brise le coeur à la Belge.

Le but étant que le chimpanzé mis à l’écart par les siens retrouve l’estime de ses semblables. Adie Timmermans y est donc contrainte quoique l’épreuve apparaisse très difficile pour elle, comme un déchirement. Mais en y songeant de plus près, ce pourrait être la meilleure preuve d’amour qu’elle donnerait à l’animal