Il y a des femmes qui ne se lassent pas d’avoir des bébés. C’est le cas de Courtney Rogers, 36 ans.

Originaire du comté de Santa Fe au Nouveau-Mexique, Courtney Rogers a affirmé qu’elle éprouvera de la tristesse le jour où elle ne pourra plus avoir d’enfants. Mariée à Chris Rogers, 32 ans, pasteur d’église, elle est déjà la maman de 11 enfants. Aussi, ses proches l’ont rarement vue sans le ventre arrondi durant ses années de mariage.

Son dernier enfant, Caris Audrey, est né le 28 novembre 2020 à l’issue d’une césarienne pratiquée d’urgence, car le bébé était en détresse et les médecins craignaient qu’il manque d’oxygène. Une fois extirpée du ventre de sa mère, la petite Caris a séjourné 15 jours dans l’unité de soins intensifs réservée aux nouveaux-nés.

“J’avais plus peur pour Caris que pour ses frères et sœurs”, a affirmé Courtney. Alors que tout est rentré dans l’ordre et que la grande famille se dépense joyeusement, la jeune femme est de nouveau enceinte. Elle attend son douzième enfant cette fois. Mais la maman de famille nombreuse est sujette à une inquiétude.

Elle craint des complications au moment de l’accouchement. En effet, ayant déjà subi trois césariennes, l’épouse du pasteur ne peut plus mettre au monde par voie vaginale, à cause des risques pour sa santé et celle de son bébé. Chris et Courtney Rogers ignorent encore le sexe de leur douzième enfant. Mais ils savent déjà que, comme pour les 11 premiers, son prénom commencera par la lettre C.

Le couple a opté pour sa progéniture pour l’école à la maison. Une option qui peut susciter de nombreuses craintes notamment quant à l’énergie supplémentaire à dépenser pour le suivi des enfants, surtout lorsqu’on se trouve à la tête d’une famille nombreuse. Cependant, la démarche des Rogers présente ses avantages.

L’école à la maison permet notamment le respect du rythme des enfants et de la famille. Elle contribuerait aussi à une meilleure formation intellectuelle et humaine de l’enfant, en plus d’offrir un cadre d’apprentissage sécurisant pour l’enfant. Ce dernier dispose par ailleurs de plus de temps libre pour se consacrer plus pleinement à sa passion ou pour laisser s’épanouir un don (musical, sportif…). Mais l’effet le plus important du point de vue familial est sans doute la liberté de passer à un nouveau projet de vie pour la famille.